Archives de catégorie : internet

Atteintes au droit syndical

Gérald Le Corre, inspecteur du travail et militant syndical, est membre actif de notre association depuis sa création, il y a 10 ans. Il vient d’être exclu de deux instances paritaires où il représentait son organisation syndicale, le Comité Régional d’Orientation sur les Conditions de Travail (CROCT) de Normandie et l’Observatoire du Dialogue Social. L’Association Henri Pézerat tient à exprimer son indignation face à une telle interférence dans la composition d’une délégation syndicale. 
Il s’agit pour nous d’une procédure de sanction à l’égard d’un lanceur d’alerte qui n’a de cesse de dénoncer les carences en matière de protection de la santé et de la sécurité des travailleurs, de les rendre publiques et d’interpeller l’État et les employeurs sur leurs responsabilités. Vous pouvez retrouver notamment, sur France 3 Normandie, sa dernière intervention concernant l’explosion de l’usine Saipol qui a causé la mort de deux sous-traitants : https://www.youtube.com/watch?v=ovzFiWWydSo.
Nous apportons notre soutien au rassemblement organisé le 11 mars prochain à l’initiative de la CGT Normandie devant le Tribunal administratif, saisi en urgence pour contester devant la justice ces décisions qui mettent gravement en cause les droits des travailleurs à être représentés selon leur propre choix pour la défense de leur santé. Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.asso-henri-pezerat.org/atteinte-au-droit-syndical/

Rendez-nous nos coquelicots !

Le 5 octobre 2018, jour de fête nationale pour l’appel « Rendez-nous nos coquelicots ! ». L’Assemblée nationale vient de refuser l’inscription dans la loi de l’interdiction du glyphosate d’ici 2021, comme l’avait promis le président de la République. Il s’agit de se retrouver toutes et tous, mobilisé-e-s pour l’interdiction de tous les pesticides de synthèse, chaque premier vendredi de chaque mois, devant nos mairies.

Qu’est-ce que « Rendez-nous nos coquelicots » ? C’est un appel lancé le 10 septembre dernier par 100 personnalités pour l’interdiction de tous les pesticides de synthèse. « Nous ne reconnaissons plus notre pays. La nature y est défigurée. Le tiers des oiseaux ont disparu en quinze ans ; la moitié des papillons en vingt ans ; les abeilles et les pollinisateurs meurent par milliards ; les grenouilles et les sauterelles semblent comme évanouies ; les fleurs sauvages deviennent rares.

Ce monde qui s’efface est le nôtre et chaque couleur qui succombe, chaque lumière qui s’éteint est une douleur définitive. Rendez-nous nos coquelicots ! Rendez-nous la beauté du monde ! » Une pétition à signer sur https://nousvoulonsdescoquelicots.org C’est aussi un livre écrit par Fabrice Nicolino et François Veillerette de Générations futures à se procurer auprès de votre libraire préféré, en contactant l’éditeur, lors de notre prochaine assemblée générale ou encore en commandant un (ou plusieurs exemplaires) auprès de notre association au prix unitaire de 9 euros (frais de port compris), à cette adresse : Anne Marchand, 83, rue de Ménilmontant, 75020 Paris, avec un chèque à l’ordre de l’association Henri Pézerat. Fabrice Nicolino, François Veillerette, Nous voulons des coquelicots, Éditions Les liens qui libèrent, septembre 2018.

C’est enfin une mobilisation citoyenne appelée à durer deux ans et alimentée par des rendez-vous festifs : « L’idée est de commencer à 10 000 et de se retrouver à un million, à mesure que grandira la pétition ». En savoir plus sur : https://nousvoulonsdescoquelicots.org/2018/09/13/5-octobre-jour-de-fete-nationale